Des thèses à grande vitesse…

La journée doctorale organisée en mars 2017 a réuni l’ensemble des doctorants et tuteurs de thèse. Plus de 150 personnes ont participé à cet événement dont le temps fort restera à n'en pas douter le challenge MT180s.
Des thèses à grande vitesse…

Les lauréats du challenge MT180, de gauche à droite : Ivan Deiros Quintanilla, Cécile Cheze et Oriane Sitte de Longueval.

Ice Bucket, Mannequin, 22 push-up… Depuis quelques années les challenges sont particulièrement à la mode dans notre société avide de buzz, de zapping et de message clés en main.  Moins connu que les phénomènes précités, le challenge MT180 – « ma thèse en 180 secondes » en toutes lettres – les rejoint par certains aspects : il s’agit ici aussi de délivrer une information rapide (3 minutes, donc) et si possible fun. Mais l’enjeu n’est pas le même car c’est du résultat de 3 années de travail intense qu’il s’agit ! Quoi qu’il en soit, le format a de plus en plus de succès auprès des doctorants et c’est d’ailleurs la deuxième fois qu’il était proposé aux participants de la journée doctorale de la SNCF. Le 2 mars, 18 doctorant-e-s, formés à l’exercice au préalable, se sont succédés à la tribune pour présenter leur sujet de recherche en une image et avec le plus de pédagogie possible… Le tout en 180 secondes. Deux prix du jury ont été décernés par Carole Desnost, directeur Innovation & Recherche, tandis que Frédérick Getton, responsable du Management et Performance de l’innovation, des Brevets et de la Formation Doctorale a remis pour sa part le prix du public. À la clé pour nos trois lauréats, un voyage d’étude organisé courant octobre 2017 autour de la nouvelle ligne à grande vitesse « Sud Europe Atlantique ».

Au premier trimestre 2017, 66 thèses étaient en cours au sein du Groupe SNCF, répartis de la façon suivante entre les trois domaines scientifiques SPI (Sciences Pour l’Ingénieur), STIC (Sciences et Technologiques de l’Information et de la Communication) et SHS (Sciences Humaines et Sociales) :

Témoignages

« Préparer MT180 c’est avant tout beaucoup de temps et de travail. Ce n’est pas une tâche facile que de sortir du quotidien de la thèse et d’en extraire un propos simple et attrayant ! Ce que je retire de cette expérience ? L’opportunité que nous avons eu de confronter notre vision disciplinaire à d’autres champs lors de la formation à l’exercice… et bien sûr un résumé « clés en main » qui m’aidera à faire comprendre ma thèse à mon entourage !
Cécile Chèze, prix du jury pour ses travaux sur l’évaluation des effets économiques élargis des infrastructures de transport

Quand j’ai décidé de participer au MT180s, ce n’était pas pour gagner un prix, mais avant tout pour l’exercice de synthèse et d’écriture proposé. Et pour moi le challenge est double car en plus des efforts de concision et de pédagogie inhérents au format j’ai dû le faire dans une langue qui n’est pas la mienne, sachant que je ne parle français que depuis 2015… Au final je dirais que cette expérience m’a permis de sortir de ma zone de confort et de gagner en confiance. »
Ivan Deiros Quintanilla, prix du public pour ses travaux sur l’étude multi-échelle de la dégradation du ballast ferroviaire

« Pour moi l’exercice a été enrichissant parce qu’il m’a permis de structurer mes idées de façon à les rendre plus audibles et plus marquantes. C’est toujours important pour un doctorant, qu’il s’exprime en 180 secondes… ou 180 pages. Par ailleurs j’ai vraiment apprécié l’ambiance de la manifestation : c’est rare de rencontrer en un même lieu autant de doctorants avec un intérêt certain pour la SNCF et le secteur ferroviaire, et autant de membres de l’entreprise intéressés par nos travaux de recherche ! »
Oriane Sitte de Longueval (SNCF) prix du jury pour ses travaux sur la construction organisationnelle de la perception de la violence au travail à la SNCF, et les voies organisationnelles de sa pacification

Doctorants et associés…

Depuis quelques années, les doctorants du Groupe SNCF organisaient régulièrement des rencontres au sein de la Direction de l’Innovation et Recherche. En janvier 2016 ils ont décidé d’aller plus loin en créant l’Association des Doctorants du Groupe SNCF. Son objectif : fédérer, faire vivre et à porter la voix de la soixantaine de jeunes chercheurs qui composent la communauté doctorale du Groupe Public Ferroviaire et de ses filiales. Entre autres activités, l’association travaille notamment sur l’accueil des nouveaux doctorants, sur la communication, ou encore sur l’organisation des activités de découverte du Monde ferroviaire et des rencontres « doctorants-managers ».

Formation des doctorants au challenge MT180  : Agent Majeur

Pour plus d’information : asso.doctorants@sncf.fr

 

406 vue(s) en tout 6 vue(s) ce jour

Laisser un commentaire

*

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.