La géolocalisation indoor entre en gare et à bord des trains

Après avoir investi aéroports et grands centres commerciaux, les premiers systèmes de géolocalisation indoor sont déployés en gare et dans des trains. Mais dans quel but ?
La géolocalisation indoor entre en gare et à bord des trains

Pour SNCF le concept de géolocalisation indoor n’est pas une nouveauté, « les premières réflexions sur le sujet ont été initiées en 1996, sourit Philippe David, chef de projet au sein du groupe Conception et Technologies pour le Voyageur. Mais à l’époque la technique n’était pas encore prête. Depuis quelques années en revanche les choses vont très vite et nous nous intéressons de nouveau à cette thématique. » Et cette fois-ci c’est du concret : ces derniers mois des régiments de balises grandes comme des boîtes d’allumettes ont fait leur apparition dans les gares d’Amiens et de Rennes, à Paris dans les gares de Lyon et Bibliothèque François Mitterrand, à bord des TGV Paris-Lyon, à raison d’une tous les vingt mètres environ. Bientôt la gare de Lyon Part-Dieu et les TER Amiens-Compiègne seront eux aussi équipés.

Une stratégie d’expérimentation

« Les possibilités offertes par la géolocalisation indoor sont très nombreuses, poursuit Philippe David. Au sein de l’équipe nous travaillons sur la géolocalisation des personnes par elles-mêmes et pour elles-mêmes. Il s’agit avant tout de permettre aux voyageurs de savoir exactement où ils sont et d’accéder à différents services. Le tout sur leur smartphone qui « écoute » les signaux radio transmis en Bluetooth 4 (aussi connu sous l’appellation BLE pour Bluetooth Low Energy) par les balises qui se trouvent tout autour. » Plutôt que de se focaliser d’emblée sur des usages et des outils précis, Innovation & Recherche a préféré se doter d’abord d’une infrastructure qui sert de terrain d’expérimentation pour différentes applications.

Premières applications concrètes

« En juin 2015 on a ainsi pu tester une application baptisée Répète-moi l’annonce qui permettait de réécouter ou de lire sur son smartphone les messages sonores diffusés en gare d’Amiens. De même des expérimentations ont été menées autour d’applications de guidage pour personnes à mobilité réduite, aveugles et malvoyants y compris. Voyages-SNCF teste également des fonctionnalités qui devraient être prochainement intégrées dans son application TGV Pro. » Il y a quelques semaines, un groupe de travail consacré à la géolocalisation indoor a été monté, réunissant différentes directions (Gares & Connexions, Voyages-SNCF, Accessibilité, Matériel, Digital, TER…). « Notre objectif est d’imaginer de nouvelles synergies autour des achats, des approches, des normes techniques… En somme préparer l’entreprise à passer à l’étape suivante. »

« Des Beacons pour un accompagnement personnalisé des clients »

Anne Philippot Directrice Marketing Clients et Marchés, Voyages SNCF

« Les équipes marketing TGV ont souhaité tester la technologie Beacon pour accompagner les clients lors de leur trajet, la géolocalisation indoor étant l’une des pistes identifiées pour fluidifier et enrichir le parcours des clients notamment les PRO, qui sont les plus en recherche d’ultra-fluidité. Ayant à cœur de réduire les efforts des clients tout au long du parcours, nous avons défini des use cases tenant compte de la localisation du client, des voyages contenus dans l’application et de l’heure d’arrivée en gare, pour proposer l’accompagnement le plus adapté à chaque client avec du guidage intelligent dès l’arrivée en gare (vers le quai de départ ou un autre point d’intérêt comme les salons Grand Voyageur) ou la mise en avant automatique de services adaptés comme l’échange express.

Grâce à la géolocalisation nous proposons également un accueil personnalisé en gare et à bord ainsi qu’une scénarisation des espaces à bord. Issu d’une collaboration entre les équipes marketing, de l’Axe Sud-Est, d’I&R et de 2 start ups, ce service, proposé en exclusivité sur TGV Pro, sera testé prochainement en gare de Paris-Lyon  puis élargi à la rentrée aux 19 rames dédiées de la ligne Paris-Lyon et à la gare Lyon Part-Dieu. »

Un deuxième test pour TER

Ivana Miroz, responsable politique de service et innovation pour TER

« Globalement l’expérimentation « Répète-moi l’annonce » en gare d’Amiens a reçu un accueil très favorable auprès des testeurs, notamment chez les personnes en situation de handicap. Ce bilan positif nous a motivé à poursuivre l’exploration des possibilités offertes par la géolocalisation indoor. En ce moment nous installons des balises à bord des TER Amiens Compiègne afin de tester un service de réassurance. Au menu : une notification pour dire au client qu’il est  bien monté à bord de son train, d’autres pour lui présenter les services à bord ou l’avertir de l’approche de sa gare de descente et une dernière en fin de journée pour lui demander s’il est satisfait de son voyage. Cette nouvelle application sera expérimentée pendant trois mois, à l’automne, en même temps qu’un nouveau test – à échelle plus large – de Répète-moi l’annonce. Dans la foulée nous mènerons une enquête auprès des clients testeurs pour connaître leur ressenti. »

1974 vue(s) en tout 20 vue(s) ce jour

Laisser un commentaire

*

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.