Nouvelles perspectives pour les engins hybrides

hybrides

Lancé l’an dernier, le projet « Spécification des engins hybrides » livre ses premiers résultats. Point d’étape.

A l’automne 2016, le Groupe Energie d’Innovation & Recherche a lancé un projet consacré à la spécification des systèmes d’engins hybrides. « Le premier enjeu est de concevoir un outil qui permette de dimensionner les systèmes de stockage (batteries ; super capacités ;…) qui seraient nécessaires pour faire fonctionner les trains en association avec la traction thermique et/ou l’alimentation électrique, explique Guillaume Gazaignes, responsable du Groupe Energie. Un autre objectif est de disposer d’une aide à la décision pour le contrôle et la maintenance des systèmes de stockage afin d’optimiser leur durée d’exploitation. »

Hybrides : Moteur de calcul

Ce projet s’appuie sur les travaux d’une doctorante coencadrée avec G2ELab, le laboratoire d’énergie électrique d’INP Grenoble. « Pour l’heure, elle développe le moteur de calcul du futur outil en se concentrant sur les matériels diesel électrique, ajoute Jean-François Trémong, chef de projet au sein du groupe Energie. D’ici à la fin de sa thèse, nous disposerons de résultats supplémentaires sur d’autres types de matériel, à commencer par les locomotives électriques en 2018. Ainsi, nous devrions être en mesure de posséder un outil d’ingénierie opérationnel au moment où les fabricants de matériel seront prêts de leur côté !  »

Vers une électrification partielle ?

Au-delà de l’outil en lui-même, cette réflexion sur les engins hybrides ouvre de nouvelles perspectives pour SNCF. « La montée en puissance des systèmes de stockage d’énergie embarqués pourrait ainsi nous amener à repenser nos pratiques d’électrification des voies. Ainsi, un train qui serait en mesure de fonctionner grâce à ses batteries pendant un certain moment nous autoriserait à électrifier seulement partiellement certaines voies, avec des économies non négligeables à la clé. Nous bouclons d’ailleurs une étude exploratoire sur ce sujet », indique Guillaume Gazaignes en conclusion.

249 vue(s) en tout 1 vue(s) ce jour

Laisser un commentaire

*

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.